March of the Eagles : 3ème carnet de développement

On va donc continuer aujourd’hui les carnets de développement de March of the Eagles. Après le carnet de la semaine dernière qui parlait du système de victoire (2ème carnet), celui-ci sera consacré à la diplomatie.

Si vous avez raté les anciens carnets de développements, ils se trouvent dans la catégorie wargame. Dès lors, pour ne pas rater les suivants, il existe le flux RSS (bas de page) ou la page facebook (à droite sur la page d’accueil ou par lien direct : page facebook).

« N’affrontez pas trop souvent le même ennemi, vous pourriez lui enseigner votre art de la guerre. »

Napoléon Bonaparte

Traduction (arrangée) du 3ème carnet :

Bonjour et bienvenue pour se 3ème carnet, vous savez maintenant que le but de ce jeu est de dominer l’Europe. Comment allez-vous faire ? Faites attention, il n’y a pas que la guerre ! Vous aurez besoin d’allié, vous devrez aussi garder un oeil sur vos ennemis et utiliser la diplomatie et former des coalitions pour atteindre votre but.


Comme dans l’ensemble des jeux Paradox, dans March of the Eagles, vous aurez des propositions d’autres pays pour former des coalitions ou des offres de paix. Vous pourrez bien-sûr faire de même. Vous choisirez qui sera votre allié ou ennemi. Vous pourrez amélioré vos relations diplomatiques en envoyant un de vos conseillers sur place ou envoyer des insultes. Tout dépend du type de relation que vous souhaitez. Il est logique que vos ennemis n’entreront pas dans votre coalition tandis que vos alliés vous suivront allègrement. Il est tout à fait possible de saboter des relations entre pays.

  • Ennemis :

Si un pays a une très mauvaise opinion de vous, il sera votre ennemi. Les pays qui se sentiraient menacés par vous auront une mauvaise opinion et auront tendance à devenir vos ennemis.

  • Alliés :

N’importe quel pays ayant une bonne opinion de vous sera votre ami et aura la possibilité de rejoindre votre coalition contre un ennemi ou une cible. Un allié peut se sentir menacé par vous mais il ne réagira par avant de c’être réellement rendu compte du problème.

  • Neutres :

Les pays neutres sont des pays qui vous considèrent ni comme dangereux ni comme intéressant. Leur opinion est entre les deux. Ils ne vous déclareront surement pas la guerre et n’entreront sans doute pas dans une coalition contre vous.

  • Diplomates :

Vos diplomates sont vos porte-paroles pour tout ce qui touche à la diplomatie. Sans diplomates vous ne pourrez pas faire d’action diplomatique telle qu’une coalition ou une déclaration de guerre. Vous gagnerez un ou plusieurs diplomates chaque mois ; ils peuvent être aussi précieux qu’une armée de campagne. Donc, je vous suggère de les utiliser à bon escient.

  • Je vous gratterais le dos si … coalitions :

Une coalition est un petit groupe de pays qui se rassemblent pour mener à bien un même but. Dans une coalition, les pays s’engagent à se soutenir mutuellement dans une guerre. Mais il ne faut pas mettre tout votre confiance dans une coalition ! Vous pouvez être trahis. Et vous pouvez trahir. Parfois ce n’est pas de la confiance mais un moyen de garder des amis proches et des ennemis encore plus près. Il peut y avoir deux coalitions, l’une pour la domination navale et l’autre pour la domination terrestre. Si possible, la nation dominant mène la coalition faut de quoi il ne pourrait être le pays le plus prestigieux. Le jeu commence par une coalition britannique et une coalition française mais si un des pays est évincé ou détruit, ils seront remplacés.

  • Poignarder votre ennemi dans le dos ? :

Si vous ne répondez pas favorablement à un appel aux armes de votre coalition, vous perdrez du prestige mais c’est parfois la meilleur chose à faire si vous n’êtes pas prêt à la guerre ou si vous souhaitez réduire la taille de la coalition. Gardez à l’esprit que ce n’est pas parce que vous avez deux alliés que ceux-ci le sont forcément.

  • Membres de la coalition :

Les membres de la coalition qui ont une haute opinion de vous ne peuvent vous déclarer la guerre ou se joindre à vous. Les coalitions sont des assurances aussi importantes que les pactes militaires. Elles permette de s’assurer de la non agression contre vous tant que vous aidez en retour.

  • Un appel aux armes :

Les membres de la coalition ne vous suivront pas dans toute vos guerres. Il faudra leur demander leur aide. SI vous êtes en guerre, vous pouvez leur demander d’intervenir. Nous avons parlé dans un journal précédent des restructurations que peuvent provoquer les guerres. Ainsi la guerre est le fil conducteur du jeu. Ainsi, même si vous essayez de rester calmes, les grandes nations se feront attaquer. Vous ne pourrez donc pas gagner sans sortir l’épée et le fusil.

Voici la fin de ce carnet. La semaine prochaine sera consacrée aux forces expéditionnaires.

Si vous souhaitez lire l’article en anglais, cliquez ici.

Voici une image pour terminer ce carnet :

Laisser un commentaire