Europa Universalis IV : 8e carnet de développement

Bienvenue pour ce 8e carnet de développement de Europa Universalis IV, il est consacré à la religion. Comme d’habitude, je vais vous le traduire.

Si vous avez raté les anciens carnets de développements, ils se trouvent dans la catégorie wargame. Dès lors, pour ne pas rater les suivants, il existe le flux RSS (bas de page) ou la page facebook (à droite sur la page d’accueil ou par lien direct : page facebook).

Commençons :

Bienvenue pour ce nouveau carnet de développement d’Europa Universalis IV, cette semaine, nous disons nos prières et nous abordons le sujet très souvent délicat des religions ! La religion a toujours été une partie importante de la série des Europa Universalis et nous n’avons jamais hésité à la modéliser, aussi délicat que cela puisse être. Mais en regardant les faits, vous ne pouvez pas avoir un jeu vraiment profond sur cette période qui n’essaye pas de traiter la religion avec l’importance qu’elle a eu au cours de la période jouée dans Europa Universalis IV.

C’est l’époque où l’Eglise catholique parrainant les grandes oeuvres d’art tout en forçant la conversion de n’importe quel non-chrétien dans la péninsule ibérique. Ce jeu va vous montrer que la même église éclaté par la corruption et les arguments sur le pouvoir de l’église donnera lieu à de nouvelles interprétations de la parole du Christ. L’Eglise orthodoxe contribue à concevoir la montée d’une dynastie stable en Russie, et l’Inde voit une des plus anciennes confessions du monde  tenter de coexister avec les dirigeants musulmans qui proclament la leur. Sans parler de la force de la religion dans les campagnes d’exploration et de conquête. Mais dans Europa Universalis, l’histoire n’est pas une fatalité, si la religion que vous déciderez de suivre est essentiel, tant dans les relations avec d’autres pays qu’avec votre peuple.

  • Chaque questions religieuses (?) :
La religion que votre pays suit et comment vous tolérerez les autres confessions requiert une importance particulière. Votre religion aura un effet sur vos actions diplomatiques et les pays d’une même foi auront une meilleure chance de parvenir à des accords entre-eux. La tolérance est également relié au risque de révolte dans votre empire. Les provinces de foi non tolérées se révolteront plus facilement contre vous; ils ne partagent pas votre foi, et n’ont donc pas l’obligation religieuse d’obéir, et elles seront susceptibles d’être insatisfaites par vos décisions religieuses. Comme bâtisseur d’empire, vous aurez un certain contrôle sur les choses en pouvant l’option de changer votre religion d’état. Vous devrez prendre des décisions religieuses qui pourront influer sur vos relations internes et externes religieuses, et, bien sûr, vous pourrez envoyer des missionnaires pour convertir les provinces infidèles ou hérétiques envers votre religion d’état.
  • Changement dans les effets de chaque religion :

Dans Europa Universalis IV, nous avons les effets de toutes les religions. Certaines religions vont garder leur primes traditionnels, comme remonter le moral pour les shiiteset stimuler le commerce pour les chrétiens réformés. Mais un grand nombres de nouveaux effets ont été mis en place. Par exemple, à la fois les sunnites et les shiites ont une plus grande chance de produire un héritier, et donc de maintenir leur légitimité. Un grand changement par rapport aux anciens jeux de la série est que la religion ne vous donnera plus un bonus de colon libre, comme ce fut le cas avec le protestantisme dans les précédents titres.

  • Les capacités uniques des religions :

L’idée directrice est de faire de chaque religion une unique façon de jouer. Exceptés les questions de colonisations, de la conversion ou du risque de schisme, il n’y avait pas grand-chose en matière de religion dans Europa Universalis III que vous pouviez pointer  et dire « c’est à ça que ressemble un pays orthodoxe. » Commençons par les confessions familières d’Europe, car ce sont celles que la plupart finissent par jouer. Nous nous sommes concentrés sur le développement de trois mécanismes uniques pour les catholiques, les orthodoxes et les religions musulmanes.

  • Les catholiques :
Les catholiques romains ont un défi particulier parce qu’ils ont les subtilités de la papauté à traiter. La hiérarchie catholique est dirigée par le pape et les cardinaux, et des évêques. Dans Europa Universalis III, nous représentions cela avec une curie – un système de postes réservés utilisés pour désigner l’appareil administratif de l’Eglise catholique romaine., et plus spécifiquement, le Vatican. Vous pouviez soudoyer les cardinaux de la curie pour soutenir votre cause et si vous aviez le contrôle de la curie en ayant la plus grande influence, alors vous obteniez  quelques bonus par-ci-par-là. La papauté dans Europa Universalis IV est assez différente et, nous le pensons, améliorée.
Tout d’abord, les sept cardinaux qui composent la curie ne peuvent plus être influencé. Pourtant, le pays avec le plus de cardinaux dans la curie contrôle le pape. La personne qui contrôle la curie gagnera quelques bonus dont du prestige et des diplomates supplémentaires. Compte tenu de la rareté des envoyés dans Europa Universalis IV, cela peut-être une récompense non négligeable.
Comment pouvez-vous obtenir le contrôle de la curie si vous ne pouvez pas soudoyer les saints hommes ? Il y maintenant cinq cardinaux à l’extérieur, attendant de rentrer dans la curie lorsqu’un autre cardinal meurt. Ces cardinaux peuvent être influencés par l’investissement de votre influence papale sur eux. Donc, vous placez des actifs sur la possibilité qu’un cardinal obtienne une promotion. Bien sûr, vous ne savez pas combien d’autres ont investis dans ce cardinal de sorte que vous pourriez perdre votre temps, et il ne pourrait pas vivre assez longtemps pour entre dans la curie de toute façon. Mais nous espérons que le prestige et la prime diplomatique rendra la curie intéressante à un point que vous ne pourrez la négliger.
  • Les orthodoxes :
L’Eglise orthodoxe a établi le siège du patriarcat où le patriarche représente la communauté identifiée avec sa confession religieuse à l’intérieur d’un pays ou d’un état ou d’un empire. L’Eglise orthodoxe n’a pas d’infrastructure suprême similaire à l’infrastructure cléricale, mais, historiquement, la participation active des patriarches comme Nikon et Théophane pouvait être un grand atout pour l’ordre royal du jour. Donc, pour la religion orthodoxe, nous avons introduit le concept de l’autorité patriarcale, allant de 0 à 100%. Puisque vous êtes le roi, vous n’avez pas beaucoup de contrôle direct sur l’autorité patriarcale, mais vos choix tout au long de l’histoire de la nation donneront plus de pouvoirs aux patriarches ou en retireront. Une haute autorité patriarcale signifiera une main d’oeuvre supplémentaire pour votre pays en tant que prêtres, et bous aurez un risque réduit de révolte. Elle peut aussi, cependant, réduire les taxes car l’Eglise réclamera plus.
  • Les sunnites et shiites :
 Les orthodoxes ont leur autorité, les sunnites et shiites des religions musulmanes ont le concept de piété. Etre pieux améliore le moral de votre armée, une meilleure défense en cas d’attaque et un risque réduit de révolte dans les provinces partageant votre confession. Mais la piété peut être un obstacle au progrès ! Un manque de piété donne à l’état islamique plus de taxes et de mains d’oeuvre, ainsi que des technologies moins coûteuses. Vous ne verrez pas ici la piété comme la différence entre le mal et le bien, mais la différence entre la dévotion enthousiaste à l’idée que représente la communauté de la foi et l’idée qu’une nation puisse avoir des intérêts distincts de ceux d’Allah. La piété est noté sur une échelle allant de +100 à -100, où le milieu est en quelque sorte l’état gris qui ne possède aucun bonus. Les bénéfices réelles  de la piété sont sur les extrémités. Quand un nouveau dirigeant accède au trône, les score de piété est remise à zéro de sorte que vous perdiez 3/4 des extrêmes de piété, tendant vers le milieu. Le nouveau sultan n’est pas supposé être plus impie ou aussi pieux que son prédécesseur. Contrairement à l’autorité orthodoxe, vous avez un certain contrôle sur la valeur de piété que vous possédez … Bien qu’il existe des événements qui affectent votre piété, votre comportement est le principal facteur ici. Par exemple, déclarer la guerre aux hérétiques et païens augmentera votre piété, tandis que déclarer la guerre à un coreligionnaire, la diminuera.
  • L’unité religieuse :
Dans la version précédente d’Europa Universalis, avoir des religions différentes dans des provinces diverses dans votre empire avait un nombre d’effets, certains visibles, mais certains cachés dans les maths durant la partie. Avec la modification du système de stabilité, nous sommes en mesure de prendre l’un des effets précédents et de le rendre apparent pour tous – l’unité religieuse.  L’unité religieuse est le pourcentage de votre assiette fiscale qui suit votre religion d’état. Donc, ces quelques provinces hérétiques riches ne sont plus de petits désagréments qu’elles avaient l’habitude d’être, puisque leur richesse et leur importance rend leur refus de rentrer dans les rangs bien plus compliqué qu’un simple problème local. L’unité religieuse influe directement sur le risque de révolte et le coût de stabilité, et les nations catholiques ont un avantage grâce à l’influence papale si elles possèdent une grande unité religieuse.
  • La nouvelle interface de religion :

Voici un bref aperçu de la nouvelle interface de religion d’Europa Universalis IV, d’où vous pouvez facilement gérer toutes les questions pertinentes sur la religion, y compris l’envoi de missionnaires dans les provinces hérétiques ou païennes.

C’est tout pour le moment, mais vous pouvez être assuré que je serai de retour la semaine prochaine ! Je profiterai de l’occasion pour se pencher sur le commerce …

Voici la fin de ce carnet, merci de votre lecture. Si vous souhaitez lire l’article orignal (en anglais), cliquez ici.

Laisser un commentaire