Crusader Kings II : Sons of Abraham : 1er carnet de développement

Crusader Kings II Sons of Abraham Jaquette

Bienvenue pour ce 1er carnet de développement de Crusader Kings II : Sons of Abraham. Comme d’habitude, je vais vous le traduire.

Si vous souhaitez lire d’autres carnets de développements, ils se trouvent dans la catégorie wargame ou sur la page « Carnets de développement » accessible via les onglets en haut de page. Si vous ne souhaiter pas en rater, il existe le flux RSS (droite de page) ou la page facebook (à droite sur la page d’accueil ou par lien direct : page facebook).

Commençons :

Il est enfin temps d’annoncer la prochaine extension pour Crusader Kings II ! Vous en connaissez peut-être déjà le nom : « Sons of Abraham ». Certains d’entre vous étaient très proches dans leurs conjectures à propos de ce que cela pouvait être. Non, ce n’est pas un DLC de zombies ! Sons of Abraham se concentre sur les trois religions abrahamiques : le christianisme , l’islam et le judaïsme. L’idée était de revenir aux racines après toute l’attention accordée aux païens, et d’étoffer le côté religieux du jeu pour les monothéistes, les chrétiens en particulier.

Tout d’abord, nous voulions rendre le Pape plus intéressant; comment est-il élu, quels sont ses pouvoirs et comment pouvez-vous gagner sa faveur ? Ainsi, nous avons ajouté le titre Cardinal et le Collège des Cardinaux. Par souci de simplicité, il n’y a que neufs Cardinaux et le Pape est toujours élu parmi eux. Les Cardinaux, cependant, ne sont pas élus, ils sont sélectionnés par le Pape parmi ses courtisans et les évêques d’Europe. La sélection est fondée sur de nombreux facteurs, l’âge, la piété, l’opinion, la culture (le Pape adore réellement la culture italienne !), etc.

Crusader Kings II Sons of Abraham 7

Alors, comment faites-vous pour que votre homme arrive sur la chair de Saint-Pierre ? Eh bien, le Saint-Siège n’est pas une démocratie, ce n’est donc pas un processus direct. Tout d’abord, vous avez besoin qu’au moins un de vos évêques soit nommé par le Saint-Père. Heureusement, vous n’avez pas à compter entièrement sur la nature (le caractère) de votre évêque, vous pouvez graisser la machine avec un peu de lucre en mettant de l’argent dans les fonds de campagne (similaire à la façon dont les Doges sont élus dans les républiques marchandes). Bien-sûr, il est également possible de toiletter soigneusement un candidat pour une carrière dans l’Eglise catholique avant même qu’il ne soit évêque.

Lorsque le Pape meurt, les cardinaux élisent à leur tour un successeur. Ce processus ne peut pas être directement influencé par le joueur, mais les Cardinaux résonnent un peu comme le Pape quand il sélectionne de nouveaux Cardinaux, il est donc préférable d’avoir des vieux et des hommes pieux faits Cardinaux que des gaspilleurs incompétents dont vous avez payé l’élection.

Crusader Kings II Sons of Abraham 8

Ok, disons qu’un des vos évêques est finalement fait Pape. Comment cela va-t-il vous servir ? Eh bien, les Papes qui viennent de votre royaume vous aimeront – beaucoup. Bien sûr, cela signifie qu’ils seront susceptibles d’accepter vos demandes. Vous voulez divorcer ? Pas de problème. Vous voulez envahir quelqu’un ? Ok. Pour rendre le tout encore plus utile, nous avons donné au Pape quelques nouveaux pouvoirs : il peut vous donner donner de l’argent, tout simplement. Il peut également approuver votre candidat pour un évêché sous investiture papale, ou même déclarer une croisade à l’infidèle de votre choix. Cependant, à chaque fois qu’il vous fait une faveur, il vous aime moins, de sorte que votre influence ne durera pas éternellement. Soit dit en passant, avoir un Anti-Pape installé à Rome aura un effet similaire. Oh, et si le Pape devait arriver à être de votre dynastie, il vous donnera beaucoup de piété mensuel et du prestige.

Crusader Kings II Sons of Abraham 9

Il y a des avantages directs à contrôler les cardinaux. Vous ne pouvez notamment pas demander d’excommunier ou envahir quelqu’un s’il contrôle plus de Cardinaux que vous.

Voici tout sur le Collège des Cardinaux. La semaine prochaine, je vous parlerai des Ordres Sacrés, des Sectes, et d’autres choses …

Voici la fin de ce carnet. Merci de votre lecture. Si vous souhaitez lire l’original (en anglais), cliquez ici.

Une réflexion sur « Crusader Kings II : Sons of Abraham : 1er carnet de développement »

  1. Faudra essayé avec le patch 2.1 car en version 2.0 c’est vraiment blindé de bug.Jusqu’à présent je n’avais vu que peu de bug sur leur DLC mais celles ci en contient pour toute les autres oubliés.La pire étant qu’une armé allié sur une guerre participera même « grisé » à toute les autres guerres même celles qui ne sont pas siennes.Ça devient vite lourd… le truc aussi de ne pas pouvoir cliquer sur certain domaine (bug du clic ?), un soucis au niveau de l’instabilité, même à 100% même culture, même religion tout le monde se révolte.En 3 parties j’ai vu aucun empire s’ agrandir, les joueurs comme les ordinateurs passent leur temps en « révolution » =).Sinon j’ai planté également en donnant de l’argent à un cardinal au moment ou il est mort , paf plantage du jeu.Copie à revoir :/

Laisser un commentaire