Crusader Kings II : Sons of Abraham : 3e carnet de développement

Crusader Kings II Sons of Abraham Jaquette

Bienvenue pour ce 3e carnet de développement de Crusader Kings II : Sons of Abraham. Comme d’habitude, je vais vous le traduire.

Si vous souhaitez lire d’autres carnets de développements, ils se trouvent dans la catégorie wargame ou sur la page « Carnets de développement » accessible via les onglets en haut de page. Si vous ne souhaiter pas en rater, il existe le flux RSS (droite de page) ou la page facebook (à droite sur la page d’accueil ou par lien direct : page facebook).

Commençons :

C’est mardi et donc le moment pour un autre carnet de développement à propos la prochaine extension (ndt : déjà sortie, désolé du retard) de Crusader Kings II, Sons of Abraham. Les sujets du jour sont les pèlerinages, le Judaïsme et les événements religieux. Tout d’abord, pour ceux qui ont lu le carnet de la semaine dernière, nous avons modifié la façon dont les traits Ash’ari et Mu’tazilites sont gérés. Ils sont beaucoup plus importants, car un Ash’ari n’entrainera plus la décadence de sa dynastie, et la prime d’apprentissage des Mu’tazilites est nettement plus élevée (+ 5 actuellement).

Crusader Kings II Sons of Abraham 13

Bon, alors, au sujet de l’Islam, une chose dont nous étions très heureux avec Swords of Islam (ndt : DLC) était l’ajout de la décision d’aller en Hajj (ndt : pèlerinage vers la Mecque, lien wiki), avec la petite aventure et le trait (de caractère) spécial à la fin. Naturellement, beaucoup de gens pensaient que nous devrions ajouter un élément semblable pour les chrétiens, de sorte que c’est exactement ce que nous avons fait dans Sons of Abraham. Les chrétiens peuvent désormais choisir entre plusieurs lieux saints. Par exemple, les catholiques peuvent aller à Canterburry, Santiago, Cologne, Rome ou Jérusalem. Durant le voyage, un régent sera nommé pour remplacer le monarque pèlerin et diverses aventures se dérouleront. Partir en pèlerinage coûte un peu d’agent, et des risques sont encourus, mais le pèlerin jouira d’une piété mensuelle et du respect des ses frères et soeurs de foi pour le reste de sa vie. Il pourrait aussi y avoir des avantages inattendus …

Crusader Kings II Sons of Abraham 14

Dans la même veine, nous avons ajouté des tonnes d’événements traitant de la vie religieuse, pour les chrétiens en particulier. Certains sont des chaînes d’événements complexes (par exemple, il y en a un inspiré de Jeanne d’Arc, lien wiki) et d’autres sont simples (par exemple, les moines guérissent votre maladie). Il y a des événements sur des reliques, des prêtres immoraux (de toute religion), les croisades, etc.

Cependant, la caractéristique de Sons of Abraham qui semble avoir retenu le plus d’attention est sans doute l’addition de la religion juive. Avant l’ajout de la date de début de 867 avec The Old Gods (ndt : DLC), ajouter le judaïsme au jeu semblait relativement inutile en raison de l’absence de dirigeants juifs importants. En 867, cependant, il y a avait en effet un Etat juif puissant; les turcs Khazar Khaganate (lien wiki), que nous avions autrefois présenté comme étant de foi Tengri, ont bien été historiquement des acteurs du processus de conversion au judaïsme à l’époque. (Je crois qu’il est assez plausible qu’ils ont fait ça pour contrer l’ingérence étrangère justifiée par le prosélytisme musulman et chrétien. Par ailleurs, il peut être bénéfique pour un empire d’avoir une religion propre afin de véhiculer une cohésion et une domination culturelle). Maintenant, jouer les Khazars n’est pas facile, même en 867, principalement en raison de leurs puissants et agressifs voisins, comme les Petchenègues et les Coumans  (liens wiki), mais il y a aussi un risque réel de troubles religieux internes. En d’autres termes, c’est un défi valeureux, tout comme jouer les Zoroastriens de la Maison des Karen.

Crusader Kings II Sons of Abraham 15

Bien sûr, il existe un défi encore plus difficile désormais, même pour ceux qui n’ont pas The Old Gods, un dernier duc juif Khazar s’accroche encore à la région de Saray en 1066, vassal des Coumans. Maintenant, les joueurs juifs des objectifs similaires à ceux des Zoroastriens, vous pourrez ainsi essayer de restaurer l’ancien royaume uni d’Israël et de Judée, restaurer la Haute Prêtrises sous le Cohen Gadol (lien wiki) et même de reconstruire un temple.

Crusader Kings II Sons of Abraham 16

Mis à part les Juifs Khazars, il y a aussi les Ashkénazes et les Sépharades (liens wiki), sous la forme d’hommes instruits et de courtisans qui peuvent apparaître à votre cour. Si vous êtes à court d’argent en tant que dirigeant non-juif, vous pouvez également choisir d’emprunter de l’argent auprès des commerçants juifs. Si vous ne voulez pas les rembourser, vous pouvez également expulser les juifs du royaume (similaire à ce que vous pouvez faire avec les ordres sacrés). Vous, cependant, arrêterez d’obtenir les avantages d’avoir des courtisans juifs remarquablement qualifiés pour servir dans votre conseil, et vous et vos descendants ne pourront plus emprunter de l’argent à leur communauté. Evidemment, c’est une chose assez terrible à faire, mais malheureusement, il existe possède beaucoup de précédents historiques.

Crusader Kings II Sons of Abraham 17

Je crois avoir résumé les caractéristiques de cette petite extension. La semaine prochaine, je passerai en revue tous les trucs que vous nous offrons gratuitement.

Voici la fin de carnet. Merci de votre lecture. Je m’excuse encore une fois pour le retard. Si vous souhaitez lire l’original, cliquez ici.

Laisser un commentaire