Arma III se lance dans l’humanitaire

Prévu initialement sous le nom de code de DLC Orange non pas en référence à l’agent Orange déversé pour la première fois un 10 août (comme quoi, parfois …) mais plutôt à la couleur nationale des Pays-Bas, le nouveau DLC d’Arma III refait parler de lui. C’est en effet le nouveau studio de Bohemia situé à Amsterdam qui s’est attelé à la tâche pour ce DLC bien particulier.

Désormais intitulé Laws of War, ce nouveau contenu qui est prévu pour septembre, s’intéresse à un élément souvent oublié des conflits, à savoir l’aide humanitaire et toutes les conséquences que les combats engendrent sur les populations civiles.

Une nouvelle faction fait ainsi son apparition, l’IDAP (International Development and Aid Project). Son rôle ? Aider les populations civiles avec du ravitaillement et sécuriser les anciennes zones de conflit. Une nouvelle campagne vous emmènera ainsi dans la peau de Nathan MacDade, démineur, qui devra oeuvrer sur les îles d’Altis & Statis après les affrontements. Interviewé, il décrira ce qu’il s’est passé dans la ville d’Oreokastro, avec différents points de vue. Du nouveau matériel sera bien entendu de la partie comme des vans, des drones, etc.

Avec ce DLC très intéressant de par son point de vue, Bohemia souhaite également remercier l’aide apportée par la Croix Rouge dans le monde entier en reversant une partie des bénéfices engendrées avec le DLC en 2017. Le montant total sera connu au début de l’année prochaine.

En plus de ce DLC, Arma III recevra avec une mise à jour gratuite quelques ajouts comme des améliorations sur les mines (repérage, déminage), sur les explosifs qui ne pourraient pas tous exploser à l’impact et la possibilité de parachuter des pamphlets depuis le ciel avec un message de votre choix (technique de propagande, vue récemment dans le film Dunkerque). Ce dernier ajout laissera plus de possibilités aux créateurs de scénario.

Arma III : Laws of War sortira en septembre sur PC.

Laisser un commentaire