Citadel Forged with Fire : Impression alpha

Citadel : Forged with Fire est un jeu d’aventure en monde ouvert multijoueur disponible en accès anticipé depuis le 26 juillet sur Steam et développé par Blue Isle Studios (Valley).

Avec ce jeu, les développeurs canadiens de Blue Isle Studios n’ont pas pris énormément de risques. Citadel ne propose en effet rien de véritablement original dans le milieu. Prenez par exemple Ark Survival Evolved, enlevez la survie et les dinosaures et ajoutez y de la magie et des monstres plus courants et vous obtiendrez grosso modo le jeu.

Concept :

Prévoyez donc d’être propulsé dans un monde inconnu et de vous réveiller nu. Il vous faudra récupérer quelques ressources et commencer à faire votre petit abri pour avoir un pied-à-terre sur l’immense carte que nous offrent les développeurs. Libre à vous ensuite d’explorer, de monter de niveau, débloquer des compétences, de combattre l’IA (enfin, quand elle le veut bien …) et éventuellement de vous battre contre d’autres joueurs si vous avez opté pour ce genre de serveurs.

Pour cette impression, j’ai joué avec trois comparses sur un serveur privé, de quoi découvrir calmement les possibilités de gameplay. Après, créer un serveur n’est pas encore automatisé. Il faudra donc passer par SteamCmd et l’ouverture des ports sur votre box, ce qui est loin d’être le truc le plus user-friendly. Les joueurs plus impatients pourront simplement rejoindre un des nombreux serveurs qui peuplent le jeu !

Alors comme annoncé dans la petite introduction, Citadel propose un monde fantastique. Les classes au nombre de quatre vous offriront donc des sorts pour vaincre la faune plutôt variée comme des dragons, des géants, des ours, des fées, des orques, … A partir du niveau 10, il vous sera également possible de voler avec votre super balai (même si je préfère les aspirateurs …).

Maintenant que vous connaissez le principe du jeu (qui n’est pas super super compliqué), passons aux points positifs.

Bons points :

  • Son optimisation générale :

Alors certes il y a des bugs, ce qui est normal pour un accès anticipé rappelons-le, mais dans l’ensemble le jeu s’en sort assez bien dans l’optimisation de son moteur (UE 4) avec la possibilité de viser le 40-50 FPS sans trop de soucis. C’est donc très encourageant pour la suite. Après, il faut tout de même dire que le jeu, bien que pas vilain, n’affiche rien d’extraordinaire, ni des forêts luxuriantes, ni des effets visuels à vous faire tomber de votre chaise. Disons juste qu’il fait son taf et que sa plastique ne sera pas l’élément principal de votre achat.

Malheureusement, les serveurs peinent clairement à coté, amenant à des déconnexions, des ralentissements incroyables et autres joyeusetés du genre.

  • Son suivi pour l’instant :

Il est toujours difficile de savoir réellement comme les développeurs vont suivre leur bébé à long terme mais pour l’instant l’équipe le prend très au sérieux avec des corrections rapides de bugs (l’IA qui n’attaquait pas par exemple à certaines occasions), l’amélioration de la stabilité des serveurs ou même de l’ajout de contenu (décorations de bases, monstres, …).

  • Son potientiel/son contenu :

Avec déjà 36 monstres, de nombreux crafts, une construction de base fonctionnelle et avancée, une carte bien fournie, Citadel a clairement des bases solides pour l’avenir. Il lui manque juste encore quelques sorts en plus. Maintenant, comme nous allons le voir, son gameplay reste encore trop basique pour que son contenu s’exprime au-delà de la dizaine d’heures de jeu.

Mauvais points :

  • Son gameplay à deux boutons :

C’est une remarque que je pourrais faire à de nombreux jeux du même style, le gameplay se résume la plupart du temps à deux boutons, les clics gauche et droit de la souris. Certaines productions s’en sortent bien mais pour d’autres, cela devient juste fastidieux, quitte à vouloir mettre un poids sur la souris pour que tout soit automatique. Je n’appelle pas ça jouer personnellement !

Avec Citadel, c’est la deuxième option qui est pour l’instant de mise. En gros, vous avez un pouvoir magique qui entoura les éléments à récolter et vous n’aurez qu’à laisser votre clique droit/gauche enfoncé pour que les objets arrivent tout seul dans votre inventaire. Je ne vous dis pas comme c’est palpitant !

Au contraire, vous avez des jeux comme Minecraft, qui semblable dans son approche, vous donne un sentiment tout différent. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y a un enrobage pour vous donner l’impression que vous récoltez la ressource : un outil différent, une animation, une partie sonore, un effet direct, …

  • Un grind trop présent :

Sans doute est-ce dû à son statut d’accès anticipé mais tout n’est clairement pas parfait dans la progression pour l’instant. Des ennemis avec des milliers de PV qui vous demandent de masher le bouton de votre souris, une progression de niveaux trop lente (grind !) et surtout pourquoi n’avoir lié que deux sors à votre arme ? On se retrouve comme je le disais plus haut à ne jouer qu’à deux boutons et surtout rater pleins de d’autres sorts ! Une barre à la MMO aurait été la bienvenue.

La répartition des ennemis est en plus assez chaotique, ne laissant aux joueurs que peu de chance au début de son aventure. Par expérience personnelle, construire son premier bastion au niveau 5 n’est pas des plus aisé lorsqu’on doit gérer un dragon de feu de niveau 48+. Et même si vous arrivez à la tuer, le respawn vous offrira d’autres petits moments bien tendus.

  • Une direction artistique ?!

Citadel souffre d’un problème, il est un peu fourre tout et il est difficile d’avoir une direction artistique claire pour le moment. Le bestiaire va ainsi dans toutes les directions et j’espère réellement que le studio a une idée claire derrière la tête pour donner une identité au jeu. Cela reste toutefois minime comme point négatif vu le côté sandbox du titre.

Appréciation globale :

Pour le moment, je ne peux vous conseiller Citadel : Forged with Fire sauf si vous souhaitez réellement aider le projet et que vous avez quelques amis à embarquer avec vous. Les développeurs sont clairement derrière leur projet et à l’écoute des joueurs depuis la sortie mais malheureusement le tout manque d’un gameplay fort et surtout d’un rééquilibrage pour être agréable pendant des dizaines d’heures. Citadel reste donc à surveiller et il n’est pas impossible que d’ici quelques mois il devienne incontournable si les bonnes décisions sont prises, un diamant brut.

S
Images :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire