Planets³ devient Stellar Overload

Stellar Overload Logo

Planets³, qui avait réussi son kickstarter en 2013 avec 310 708 $ engagés sur 250 000 $ demandés, n’est plus ! Parlez désormais de Stellar Overload !

Derrière ce changement de nom se cache à la fois une raison pratique et d’autres raisons plus artistiques. Si à la base Planets³, à prononcer Planetscube, reprend bien la caractéristique principale du jeu, à savoir des planètes cubiques, il faut bien reconnaître que l’écrire, voire le prononcer n’est pas évident … dès lors un changement de nom n’est pas idiot, surtout à ce stade du développement. Pour la partie artistique, Michel Thomazeau, directeur de projet chez Cubical Drift déclare :

« Nous pensons que le nouveau nom reflète vraiment ce que nous visons à atteindre avec le projet et nous aimerions aussi partager avec vous, aujourd’hui, le système solaire sur lequel le jeu est basé. » « Stellar Overload est le nom d’un cataclysme cosmique dans le jeu qui a causé l’extinction massive à travers notre système solaire. Quand est-ce arrivé? Pourquoi? Même nos aînés ont pas de réponses. La seule chose que nous savons avec certitude est que chaque jour est un combat pour la survie depuis l’événement. Unis contre les envahisseurs et leurs machines infernales, nous – les derniers survivants de la race humaine, avons choisi notre destin. Nous allons nous battre, Survivre et Reconstruire! « 

Utilisant la technologie voxel, particulièrement à la mode depuis Minecraft, Stellar Overload vous propose donc d’évoluer à travers différentes planètes, biomes et de construire à l’aide de ces petits cubes de 25 cm de côté. Contrairement au titre de Mojang, le but de Cubical Drift, studio français, est se tourner vers le RPG et donc de proposer une aventure riche, où les quêtes secondaires, non nécessaires, permettront d’en apprendre bien plus sur l’univers du titre et évoluer bien plus efficacement.

Actuellement en alpha, Stellar Overload avance et je devrais vous proposer un premier aperçu, via une impression alpha d’ici peu.