Des concerts dans Cities Skylines

Si vous avez toujours d’avoir une ville dynamique avec un festival, le nouveau DLC de Cities Skylines est fait pour vous.

Considéré comme une petite extension (6.99 €), Concerts de son nom, tourne en effet autour de la musique avec la possibilité d’organiser des … concerts avec tous les a-cotés comme une nouvelle station de radio, des bâtiments pour loger les artistes, la possibilité de promouvoir la vente de tickets, des politiques et des options budgétaires dédiés.

Après, la venue de ce DLC assez peu rempli fait grincer quelques dents dans la communauté.

Au final, vous pouvez toujours attendre la sortie d’un autre DLC (il y en aura d’autres connaissant Paradox) pour le choper à moindre prix. D’ailleurs, le jeu est actuellement en grosse promotion sur Steam ! Si vous le souhaitez, il est également disponible sur PS4 depuis peu et depuis quelques semaines sur XboxOne.

We Happy Few prend date, grossit et signe chez Gearbox

Le très prometteur We Happy Few, qui avait marqué durant l’E3 2016 évolue très bien. Comme l’expliquent les développeurs juste ici, le projet est passé d’un jeu procédural roguelike à une grosse production avec trois histoires différentes et une dimension narrative importante. Pour réaliser tout ça, un partenariat avec Gearbox a été signé et le jeu se voit ainsi désormais prévu sur PC, PS4 et XboxOne et ce, pas avant avril 2018 !

We Happy Few évolue, grossit et se voit même offrir une nouvelle mise à jour, The Life in Technocolour. Si l’histoire n’est pas introduite, les bases du jeu sont mises en place. Cette mise à jour apporte donc de nombreuses améliorations sur l’interface, sur l’IA, etc.

Par contre, il s’agira de la dernière mise à jour avant la sortie finale, ce qui signe un peu la fin de l’accès anticipé. La raison ? Une difficulté trop importante de garder deux builds/jeux différents vu que l’équipe travaille activement sur le scénario et qu’il ne saurait logiquement pas être amené par petits morceaux.

Le prix du jeu évolue d’ailleurs en conséquence en passant à 60 €, une somme non négligeable.

Ce prix, qui peut semble rédhibitoire, est entièrement justifié par Gearbox et la volonté d’avoir un investissement sûr. Le contenu du jeu, qui a énormément grandi et qui grandira d’ici un an (pour l’instant, seul le squelette est disponible) en est l’autre principale raison.

Les développeurs de Compulsion évoque également des DLCs et la volonté d’avoir un Season Pass. Dans une transparence totale (merci à eux !), ils indiquent que lorsqu’un jeu arrive en fin de production (envoi, soumission, etc), les programmeurs corrigent les derniers bugs tandis que tout le contenu est définitivement « bloqué ». Les artistes ne peuvent clairement pas se tourner les pouces et ils estiment que développer du nouveau contenu pour le jeu est la meilleure solution. Il ne s’agira clairement pas de couper du contenu du jeu de base puisque le travail sur les DLCs ne commencera que lorsque We Happy Few sera terminé.

Bonne nouvelle pour les backers de la campagne Kickstarter, le Season Pass vous sera offert, une manière de récompenser les premiers supporters du projet. Le studio canadien offrira également aux backers du tier « Beer » le jeu en version numérique pour les remercier de leur soutien même petit (le tier était à 8 CA $, soit un peu moins de 5,5 €).

Rendez-vous donc dans un sacré bout de temps pour voir comment The Happy Few va évoluer et surtout constater si les choix du studio auront été concluants. On ne peut toutefois qu’apprécier leur franchise encore une fois même si cela fera sans doute grincer quelques dents à certains joueurs.

We Happy Few sortira donc le 13 avril 2018 sur PC, PS4 et XboxOne. Une édition collector à 149,99 $/€ est prévue. Elle contiendra une réplique d’un masque de Bobby (policier), une lampe rétro, un vinyle de la bande originale, un réveil et d’autres goodies dans le pure style des années 60. Elle ne contiendra pas le jeu pour que les joueurs de l’accès anticipé puissent l’acquérir. Sur le coup, vu le prix, c’est un peu mesquin.

SCS Software officialise Italia, le nouveau DLC d’Euro Truck Simulator 2

Comme on l’avait clairement deviné récemment (voir ici), SCS Software travaille bien sur un nouveau DLC pour Euro Truck Simulator 2. Son nom ? Italia !

Après la France, la belle Italie viendra donc compléter la carte du jeu. Les quelques villes déjà présentes dans le nord seront revues gratuitement comme à l’époque avec Vive la France. Pour le reste, il faudra passer à la caisse plus ou moins vers la fin de l’année.

Avec cette nouvelle extension, on retrouvera toute l’Italie avec ses spécificités géographiques. Ainsi on aura droit à de la montage, des rivages ou encore des terres plus agricoles, de quoi bien nous dépayser !

La liste des villes n’a pas encore été dévoilée, ni la carte des routes. Ce DLC est attendu, si tout va bien, pour la fin d’année. Du côté d’American Truck Simulator, le Nouveau Mexique ne saurait tarder.

Acheter Euro Truck Simulator 2 ? (achat sponsorisé, finance le blog)

Arma III se lance dans l’humanitaire

Prévu initialement sous le nom de code de DLC Orange non pas en référence à l’agent Orange déversé pour la première fois un 10 août (comme quoi, parfois …) mais plutôt à la couleur nationale des Pays-Bas, le nouveau DLC d’Arma III refait parler de lui. C’est en effet le nouveau studio de Bohemia situé à Amsterdam qui s’est attelé à la tâche pour ce DLC bien particulier.

Désormais intitulé Laws of War, ce nouveau contenu qui est prévu pour septembre, s’intéresse à un élément souvent oublié des conflits, à savoir l’aide humanitaire et toutes les conséquences que les combats engendrent sur les populations civiles.

Une nouvelle faction fait ainsi son apparition, l’IDAP (International Development and Aid Project). Son rôle ? Aider les populations civiles avec du ravitaillement et sécuriser les anciennes zones de conflit. Une nouvelle campagne vous emmènera ainsi dans la peau de Nathan MacDade, démineur, qui devra oeuvrer sur les îles d’Altis & Statis après les affrontements. Interviewé, il décrira ce qu’il s’est passé dans la ville d’Oreokastro, avec différents points de vue. Du nouveau matériel sera bien entendu de la partie comme des vans, des drones, etc.

Avec ce DLC très intéressant de par son point de vue, Bohemia souhaite également remercier l’aide apportée par la Croix Rouge dans le monde entier en reversant une partie des bénéfices engendrées avec le DLC en 2017. Le montant total sera connu au début de l’année prochaine.

En plus de ce DLC, Arma III recevra avec une mise à jour gratuite quelques ajouts comme des améliorations sur les mines (repérage, déminage), sur les explosifs qui ne pourraient pas tous exploser à l’impact et la possibilité de parachuter des pamphlets depuis le ciel avec un message de votre choix (technique de propagande, vue récemment dans le film Dunkerque). Ce dernier ajout laissera plus de possibilités aux créateurs de scénario.

Arma III : Laws of War sortira en septembre sur PC.

L’Italie pour Euro Truck Simulator 2 ?

Après la France sortie en décembre dernier, Euro Truck Simulator 2 devrait prochainement recevoir une nouvelle extension et si on croit ce trailer, cela sera l’Italie !

C’est ça qui est parfois magique avec les indés, c’est les trailers qui ne sont pas codifiés, qui sont originaux, parfois bancals mais aussi comiques !

Il ne reste donc aucun doute sur la localisation de cette extension, il reste maintenant à attendre pour plus d’informations comme la carte, le prix et la date de sortie. SCS Software a juste indiqué que les équipes travaillaient dessus depuis déjà 6 mois.

Acheter Euro Truck Simulator 2 ? (achat sponsorisé, finance le blog)

[E3] Steep : En route pour les JO !

Si les JO d’hiver sont moins médiatisés que ceux d’été, ils n’en restent pas moins un événement pour les athlètes ou même les fans de la glisse. Pour cette occasion, Ubisoft s’est associé à l’événement avec Steep, même si celui-ci ne se revendique pas spécialement réaliste.

Avec ce gros DLC, Steep pourrait donc revenir en force et refaire parler un peu de lui, de quoi prouver à Ubisoft que le jeu était un pari réussi. Les jeux d’hiver de 2018 se dérouleront en Corée du Sud (Pyeongchang) et le jeu des français d’Ubisoft Annecy (d’ailleurs la ville était candidate à cette édition) ne manquera pas le coche puisque Road to the Olympics est prévu pour le 5 décembre, presque deux mois avant la compétition.

Alors au programme, on aura bien entendu de nouvelles montagnes mais surtout de nouveaux challenges comme le ski de descente (downhill), le ski acrobatique (slopestyle et halfpipe), le slalom géant, le Super G et le Big Air.

La partie multijoueur omniprésente dans le jeu devrait aussi faire la part belle aux classements et autres défis entre amis.

Steep Road to the Olympics sortira donc le 5 décembre sur PC, PS4 et XboxOne. Il ne fait à priori pas partie du Season Pass, de plus amples informations seront données ultérieurement par Ubisoft.

Acheter Steep ? (achat sponsorisé, finance le blog)

[E3] Battlefield 1 : les femmes prennent le pouvoir

Pour ce nouveau DLC de Battlefield 1, Dice voit les choses en grand et l’annonce comme le plus gros contenu jusqu’à présent. Centré sur le front russe, In the Name of the Tsar de son petit nom, comprendra 6 cartes inédites, 11 nouvelles armes, de nouvelles opérations et véhicules, un nouveau mode de jeu et pour la première fois dans la série la possibilité d’incarner une … femme en multijoueur. Elles sont basées sur une unité russe ayant réellement oeuvré durant la première guerre mondiale.

Prévu pour septembre, ce nouveau contenu est plutôt intéressant pour les amateurs de la série. Sachez que si un de vos amis possède le Season Pass vous pourrez l’accompagner sur les nouvelles cartes, une bonne action de la part d’Ea Games.

Deux DLC sont encore prévus. Un pour décembre qui se basera sur des batailles amphibies (Battlefield 1 Turning Tides) et un autre sur les batailles mythiques du conflit (Battlefield 1 Apocalypse) est prévu pour 2018.

Acheter Battlefield 1 ? (achat sponsorisé, finance le blog)

[E3] Tyranny va s’agrandir

Petit surprise d’Obsidian sortie en novembre dernier, Tyranny a été plutôt accueilli par la critique, surtout pour son point de vue intéressant, mais malheureusement un petit peu boudé par les joueurs. Paradox n’est en effet pas ravi des résultats financiers mais n’abandonne toutefois pas la partie puisqu’une extension, Bastard’s Wound, est désormais prévue.

Sous nom se cache une nouvelle zone de jeux centrée sur un camp de réfugiés de guerre, de quoi vous envoyer sur place pour résoudre le problème de ces illégaux. Vous y retrouvez de nouveaux compagnons mais aussi des têtes bien connues (Verse, Barik et Lantry).

Si la date de sortie n’a pas encore été dévoilée, sachez que ce DLC sera accompagné d’une mise à jour gratuite qui améliorera les doublages, le troisième acte du jeu et proposera une nouvelle fin.

Tyranny, pour rappel, est un RPG à l’ancienne fort verbeux où le mal a triomphé. Oubliez donc vos repères traditionnels du paladin sauveur de l’univers pour une aventure plus sombre et maitrisée.

Acheter Tyranny ? (achat sponsorisé, finance le blog)