Castle Story sort enfin d’accès anticipé

Sorti en accès anticipé en septembre 2013, Castle Story se targue enfin d’arriver en 1.0 ! C’est en effet depuis hier soir que le jeu de Sauropod est disponible dans sa version finale !

Le principe reste toujours le même, à savoir défendre son château, préalablement construit, contre les envahisseurs. Les vagues de Corruptrons devenant de plus en plus fortes, votre but est de survivre jusqu’à la 60e, ce qui n’est pas une mince affaire.

Pour réussir, outre vos précieux murs (de nouvelles possibilités de construction sont là), vous aurez 6 unités militaires (4 de plus depuis l’accès anticipé) à savoir le chevalier, l’archer, l’arbalétrier, l’hallebardier, l’artificier (attaque/soin) et l’alchimiste (détruit les murs, efficace en PvP).

Ces différentes unités seront formées à partir des crafts et des nouveaux matériaux (lingot de fer, corde, bombes, …). Pour cela, vous devrez utiliser les nouvelles machines (four, découpe de bois, …).

C’est donc une très grosse mise à jour qui est arrivée avec cette sortie finale, ce que ne laisse pas clairement deviner le trailer de lancement. D’autres nouveautés sont également de la partie (menu, graphisme, …). Vous pouvez retrouver tous les détails juste ici.

Il me tarde désormais de l’essayer pour voir si le jeu gagne en profondeur. Le mode multijoueur, que je n’avais que brièvement essayé, devrait également m’occuper un peu. Il n’est pas impossible qu’un test arrive un de ces jours.

Stardew Valley : le multijoueur avance

L’excellent Stardew Valley devrait refaire parler de lui avec l’arrivée de son mode multijoueur début d’année prochaine.

En partenariat avec ChuckleFish (Starbound), le jeu de ConcernedApe, va en effet recevoir un mode coopératif (pas de PvP) qui permettra de se voir rejoindre par trois amis.

Chaque joueur aura sa propre maison/cabine et son inventaire personnel. Lorsque l’un d’eux sera déconnecté, le tout sera accessible via un coffre dans sa ferme. L’hôte (simple invitation via Steam) aura la main sur les actions basiques comme le lancement et fin des festivals et l’heure du dodo.

Le mariage entre joueurs devrait être possible mais via une méthode différente d’un simple PNJ en solo. Cette fonctionnalité est encore à l’étude.

Les principaux problèmes techniques ont été résolus, il reste maintenant à vérifier le tout et coder les fonctionnalités. La sortie du patch (1.3) est prévue pour début 2018 avec une bêta fin d’année.

We Happy Few prend date, grossit et signe chez Gearbox

Le très prometteur We Happy Few, qui avait marqué durant l’E3 2016 évolue très bien. Comme l’expliquent les développeurs juste ici, le projet est passé d’un jeu procédural roguelike à une grosse production avec trois histoires différentes et une dimension narrative importante. Pour réaliser tout ça, un partenariat avec Gearbox a été signé et le jeu se voit ainsi désormais prévu sur PC, PS4 et XboxOne et ce, pas avant avril 2018 !

We Happy Few évolue, grossit et se voit même offrir une nouvelle mise à jour, The Life in Technocolour. Si l’histoire n’est pas introduite, les bases du jeu sont mises en place. Cette mise à jour apporte donc de nombreuses améliorations sur l’interface, sur l’IA, etc.

Par contre, il s’agira de la dernière mise à jour avant la sortie finale, ce qui signe un peu la fin de l’accès anticipé. La raison ? Une difficulté trop importante de garder deux builds/jeux différents vu que l’équipe travaille activement sur le scénario et qu’il ne saurait logiquement pas être amené par petits morceaux.

Le prix du jeu évolue d’ailleurs en conséquence en passant à 60 €, une somme non négligeable.

Ce prix, qui peut semble rédhibitoire, est entièrement justifié par Gearbox et la volonté d’avoir un investissement sûr. Le contenu du jeu, qui a énormément grandi et qui grandira d’ici un an (pour l’instant, seul le squelette est disponible) en est l’autre principale raison.

Les développeurs de Compulsion évoque également des DLCs et la volonté d’avoir un Season Pass. Dans une transparence totale (merci à eux !), ils indiquent que lorsqu’un jeu arrive en fin de production (envoi, soumission, etc), les programmeurs corrigent les derniers bugs tandis que tout le contenu est définitivement « bloqué ». Les artistes ne peuvent clairement pas se tourner les pouces et ils estiment que développer du nouveau contenu pour le jeu est la meilleure solution. Il ne s’agira clairement pas de couper du contenu du jeu de base puisque le travail sur les DLCs ne commencera que lorsque We Happy Few sera terminé.

Bonne nouvelle pour les backers de la campagne Kickstarter, le Season Pass vous sera offert, une manière de récompenser les premiers supporters du projet. Le studio canadien offrira également aux backers du tier « Beer » le jeu en version numérique pour les remercier de leur soutien même petit (le tier était à 8 CA $, soit un peu moins de 5,5 €).

Rendez-vous donc dans un sacré bout de temps pour voir comment The Happy Few va évoluer et surtout constater si les choix du studio auront été concluants. On ne peut toutefois qu’apprécier leur franchise encore une fois même si cela fera sans doute grincer quelques dents à certains joueurs.

We Happy Few sortira donc le 13 avril 2018 sur PC, PS4 et XboxOne. Une édition collector à 149,99 $/€ est prévue. Elle contiendra une réplique d’un masque de Bobby (policier), une lampe rétro, un vinyle de la bande originale, un réveil et d’autres goodies dans le pure style des années 60. Elle ne contiendra pas le jeu pour que les joueurs de l’accès anticipé puissent l’acquérir. Sur le coup, vu le prix, c’est un peu mesquin.

No Man’s Sky renait de ses cendres pour son anniversaire !

Lancé le 12 août 2016, No Man’s Sky n’a pas été la claque espérée. Très décrié, le jeu d’Hello Games s’est pourtant très bien vendu et le studio n’a jamais lâché l’affaire. C’est ainsi après un an que ce titre ambitieux (trop ?) va recevoir une très grosse mise à jour, de quoi relancer complètement l’attrait autour de celui-ci.

Avec Atlas Rises, le studio indépendant nous offre, quand on voit la quantité d’ajouts, presque un tout nouveau jeu !

On parle ainsi de :

  • Une toute nouvelle campagne qui devrait vous occuper 30 h avec une nouvelle race aliens, des quêtes avec des embranchements, …
  • La carte galactique entièrement revue et le monde désormais régi par une économie, des conflits, …
  • De nouveaux biomes, plus raffinés,
  • Des crashs de vaisseaux,
  • Un nouveau système de missions générées aléatoirement avec des NPC et une réputation,
  • Du commerce galactique,
  • Amélioration de l’outil d’analyse des ressources et des biomes,
  • Ajout d’un journal de missions/quêtes,
  • Amélioration visuelle (texture, profondeur de champ),
  • Outil d’édition pour le terrain (trou, création, …),
  • Des portails pour voyager dans la galaxie,
  • Amélioration des combats spatiaux,
  • Possibilité d’enfin piloter en atmosphère basse (dog-fight),
  • Du multijoueur sous la forme d’orbes jusqu’à 16 joueurs avec juste du VOIP pour à terme avoir une véritable coopération,
  • De nouveaux vaisseaux;

Au final, No Man’s Sky commence réellement à ressembler aux idées du studio. Si les raisons de cet échec sont imputables à de nombreux paramètres (Sony, ambition du studio, argent, taille du studio, …), il faut reconnaitre que cet ajout est vraiment le bienvenu et qu’on ne peut qu’apprécier le travail effectué par Hello Games. Il reste maintenant à voir jusqu’où cela ira et comment le jeu va évoluer dans les mois à venir.

Acheter No Man’s Sky ? (achat sponsorisé, finance le blog)

Phantom Trigger est de sortie

Edité par Tiny Build, Phantom Trigger est désormais disponible sur PC. Annoncé il y a peu, ce jeu mêle différents styles comme le hack & slash, le RPG ou le rogue-like, le tout en pixel art, production indépendante oblige !

Vous y incarnez Sam, un homme ordinaire dont la vie bascule du tout ou tout. Comme le montre ce trailer de lancement assez rythmé, il semble parti pour un monde rempli de démons combattant en meute, de quoi jouer avec les combos et les pièges pour les détruire. Phantom Trigger repose en effet fortement sur celui-ci.

De manière plutôt intéressante, Phantom Trigger propose tout de même une histoire malgré son orientation rogue like. Les développeurs, au nombre de deux, annoncent d’ailleurs 4 fins différentes pour une aventure  de 7 heures.

N’étant pas sans rappeler Hyper Light Drifter, Phantom Trigger est disponible sur PC et Switch.

Hollow Knight, le sublime : Présentation par Azzertyran

Hollow Knight est un jeu d’aventure/plate-forme 2D développé et édité par la Team Cherry. Il est disponible depuis le 24 février 2017 sur PC et Switch (autres consoles en fin d’année normalement).

Dans toute vie de gamer on a connu des jeux. Bon… ça vous allez me dire « Bah oui Azz c’est normal » et vous auriez parfaitement raison : en tant que gamer, on a joué, et on jouera encore. Certes. Des jeux qui vous ont marqué, ça, je suis persuadé bande de petits malins qu’il y en a beaucoup moins d’un coup, ça doit se compter sur les doigts de deux mains, voire d’une seule (navré pour les manchots). En revanche, des jeux véritablement coups de cœur, tellement coup de cœur que si vous voyez les développeurs du jeu devant vous, vous seriez prêts à partager votre boîte de pâté avec eux, et bah ça il y en a vraiment très peu. Ou alors vous mentez. Et dans ce cas, vous allez être punis pour ça en étant de corvée de pommes de terre chez Mamie durant tout l’été. Oui : chez Mamie. Dans sa maison au fond de la campagne auvergnate. Là où internet n’existe pas. Là où l’eau chaude et l’électricité se font rares. Là où règnent en maître des sangliers et des maladies du Moyen-Age. Et le pire, dans tout ça, vous savez ce que c’est ? C’est là où les toilettes sont au fond du jardin…Brrrrh, c’est terrifiant. J’en tremble de partout.

Bref, comme d’habitude je m’égare. Je suis impayable. Toujours le même. Malgré le temps qui passe, l’âge qui augmente, le petit Azz (au demeurant mignon !) reste le même, à se perdre dans les méandres de la parole, à succomber aux bavardages insensés, à tergiverser comme un petit koala (mignon lui aussi !). Revenons-en à nos moutons. C’est bon le mouton. J’aime le mouton. Mmmh.

Continuer la lecture de « Hollow Knight, le sublime : Présentation par Azzertyran »

[E3] Ori est de retour avec The Will of the Wisps

Après un premier épisode qui avait su marquer les esprits, Microsoft officialise le retour d’Ori avec Ori and the Will of the Wisps. Pour cette occasion, l’éditeur nous offre un très beau trailer, dans la pure veine du jeu précédent.

Pour ce nouvel épisode, vous serez amené à découvrir la forêt de Nibel et vraie destinée d’Ori.

Pas de date de sortie pour l’instant, juste une indication sur les supports, à savoir le PC (Windows 10) et la XboxOne.

Acheter Ori and the Blind Forest ? (achat sponsorisé, finance le blog)

[E3] De grandes possibilités pour State of Decay 2

Après un très bon premier épisode, State of Decay 2 se montre petit à petit et s’offre même un long trailer. Pour l’instant le tout est bien prometteur mais semble aussi souffrir des mêmes défauts que son prédécesseur, à savoir une technique pas toujours à la hauteur.

Alors certes il reste encore de long mois de développement mais cette vidéo ne rend pas spécialement honneur aux possibilités du jeu avec ses animations dépassées et un rythme assez inégal.

State of Decay 2 reste toutefois à surveiller avec ce monde ouvert où vos actions ont une conséquence, où la coopération à son importance et où votre défense n’est pas à oublier.

Le titre d’Under Labs n’est pas attendu avec le printemps prochain sur PC (Windows 10) et XboxOne.

Acheter State of Decay ? (achat sponsorisé, finance le blog)