Sorties de la semaine (12 – 18 février)

Cinquième semaine pour cette news hebdomadaire des sorties de la semaine (8h00 chaque lundi). Cette fois il s’agit surtout d’une grosse sortie (cette musique <3) avec Kingdom Come Deliverance.

Veuillez noter qu’aucun des jeux conseillés n’a été testé préalablement sauf si mentionné ! 

Sorties classiques :

13 février

On commence par une sortie chez Delvolver, Crossing Souls. Développé par Fourattic, ce titre indépendant se présente comme un hommage aux années 80. Un groupe de cinq jeunes découvrent une pierre rose qui leur permet de voyager entre deux royaumes. Mêlant les références (Goonies, Gremlins, Retour vers le Futur et dessins animés de l’époque), il s’agit d’un jeu d’action-aventure teinté de RPG.

Sortie : Steam, PS4. Démo disponible ici. Prix : 19,99 € (- 20% durant la première semaine)

Sous ses airs mignons, Dead Maze n’en reste pas moins un MMO Free-to-play centré sur une invasion de zombies ! Rappelant pas mal Project Zomboid, ce jeu français développé par Atelier 801 mise pas mal sur la coopération pour avancer et parvenir à réaliser les 22 quêtes disponibles lors de la sortie. Survivez, construisez et mourrez entre amis !

Sortie : Steam. Prix : F2P.

Attendu depuis pas mal de temps, Kingdom Come Deliverance arrive finalement ce 13 février sur nos machines. Pensez autour du réalisme, ce titre de Warhorse vous propulsera en Bohème en 1403. Aux commandes d’Henry, un simple fils de forgeron, vous découvrirez les enjeux politiques de la région et participerez à l’Histoire. En mettant de côté le fantastique, ce RPG pourrait clairement surprendre et montrer que le réalisme à parfois du bon et qu’une bonne histoire suffit pour nous immerger dans un univers, surtout si c’est fait avec passion et soin !

Sortie : Steam/Gog, PS4, XboxOne. Prix : 43.16 € (Amazon).

14 février

Avec DYO, on est clairement dans la production indépendante. A la base projet étudiant, ce petit jeu se présente comme des casses-tête à faire en coopération (local). Bloqués dans un labyrinthe, deux minotaures doivent s’entraider pour s’échapper. Chaque joueur possède la moitié d’un écran et via un simple bouton, il est possible de relier les deux écrans et ainsi progresser. Les 30 niveaux devraient vous occuper entre 3 et 4h. Il est possible d’y jouer seul mais c’est déconseillé par le studio.

Sortie : Steam. Une démo est disponible juste ici. Prix ?

15 février

Sorti initialement sur Super NES en 1993, Secret of Mana revient avec un remaster avec des graphismes 3D. Pour l’occasion, on aura également droit à une toute nouvelle réorchestration des musiques ainsi qu’un doublage intégral ou encore quelques contenus inédits et autres corrections.

Sortie : Steam, PS4 et PSVita. Prix : 39,99 €.

16 février

Plutôt discret, le jeu typé « indé » d’Ea Games, Fe, sort bel et bien cette semaine. Présenté à l’E3 mais mieux montré à la gamescom 2017, ce titre de Zoink vous amènera à découvrir un monde passionnant où le chant de votre petit personnage aura toute son importance.

Sortie : Origin, PS4, XboxOne et Switch. Prix : 19,99 €.

DLC :

13 février

Etant passé chez Paradox Interactive, il est logique qu’Eugen Systems continue à proposer des DLCs payants pour son titre Steel Division Normandy 44. Avec Back to Hell, le studio français apporte 7 nouvelles missions historiques, 4 nouvelles divisions, 58 nouvelles unités et 2 nouveaux As. Comme souvent avec l’éditeur, du contenu gratuit arrive également avec l’introduction d’un pack de missions coopératives.

Sortie : Steam. Prix : ?

Voilà, c’est tout pour cette semaine. J’espère que vous appréciez ce nouveau format de news hebdomadaire ! N’hésitez pas en discuter dans les commentaires.

Steel Division: Normandy 44 le titre d’Eugen Systems est disponible

Edité non par Focus Home Interactive mais par Paradox, Steel Division: Normandy 44 est désormais disponible sur PC. Développé par Eugen Systems, à qui l’on doit la série des Wargame se retourne vers le passé avec ce jeu basé sur la seconde guerre mondiale et plus précisément sur le débarquement en Normandie, une thématique déjà abordée précédemment par le studio avec R.U.S.E..

Entre son annonce et sa sortie, il ne s’est passé que quelques semaines, montrant que le projet était déjà pas mal avancé. Le titre a d’ailleurs profité, comme à l’accoutumé avec Eugen Systems, de quelques semaines de bêta, de quoi peaufiner le tout.

Très bien accueilli par les joueurs à l’heure actuelle, Steel Division propose une campagne solo mais aussi des batailles multijoueurs jusqu’à 10 joueurs ! Connaissant le studio français, on devrait également avoir un suivi magnifique avec de la correction de bugs et autres améliorations.

Steel Division: Normandy 44 est donc disponible depuis hier sur PC.

Eugen Systems (Wargame) signe chez Paradox Interactive pour un jeu sur la WWII

Après un petit tour dans un futur proche avec Act of Aggression, le studio français Eugen Systems renoue aujourd’hui avec le passé et son passé en annonçant Steel Division: Normandy 44.

En partenariat avec Paradox Interactive, ce tout nouveau RTS nous propulse durant la seconde guerre mondiale, comme R.U.S.E. du même studio en 2010.

Comme à son habitude, les développeurs utiliseront leur moteur maison, l’Iriszoom engine, afin d’avoir une vue d’ensemble sur le champ de bataille d’un simple coup de molette. Se déroulant logiquement en Normandie, le jeu se base sur des photos aériennes de l’époque pour récréer un terrain réaliste. Sur celui-ci pourront s’affronter de l’infanterie, des véhicules terrestres et aériens. Les possibilités, comme avec la série Wargame, sont encore immenses avec pas moins de 400 unités différentes annoncées !

Steel Division : Normandy 44 est attendu pour l’année prochaine sur PC. Il contiendra une campagne solo ainsi qu’un multijoueur allant jusqu’à des batailles en 10 vs 10.