Medal of Honor Débarquement Allié : Le test

Medal of Honor : Débarquement Allié est le premier Medal of Honor sorti sur PC. Il est sorti le 14 février 2002 et a été développé par 2015 et édité par Ea games.

Le jeu a connu deux extensions (DLC) : En Formation et L’Offensive. Les tests de celles-ci sont prévus.

Introduction :

Medal of Honor : Débarquement Allié a toujours été mon coup coeur. Il faut savoir que ce fut mon premier FPS sur PC. J’y ai donc rejoué avec plaisir pour réaliser ce test.

Medal of Honor : Débarquement Allié vous propulse au commande du Lieutenant Mike Powell, membre des Rangers et officiant pour l’OSS (OSS (lien wiki)). Vous parcourez le front européen entre 1942 et 1945.

Medal of Honor : Débarquement Allié est un peu l’ancêtre des FPS tel qu’on les connait pour le moment. Le jeu est parsemé de scripts vous plongeant dans un univers hollywoodien et vous proposant un scénario rempli de rebondissements. Ce n’est pas par hasard si une partie de l’équipe de développement a quitté 2015 pour fondé Infinity Ward (créateur de Call of Duty).

Test :

Comme annoncé dans ce post : [Test] Mise en place de mes tests, je vais décomposer le test selon quatre catégories principales et une cinquième secondaire.

Gameplay :

C’est sûr qu’en jouant à Medal of Honor : Débarquement Allié vous allez être un peu perturbé par le gameplay.

Vous ne pourrez pas épauler les armes, vous viserez à la taille. N’ayez crainte, votre précision n’en sera pas comprise, le jeu ne gère pas le recul. Vous toucherez un ennemi avec votre MP40 à 400 mètres sans aucun soucis. N’essayer pas de piquer un sprint, vous n’y arriverez pas. Vous penchez pour tirer : nada ! Vous couchez : non plus ! Je pourrais énumérer toutes les « améliorations » que l’on a connues depuis 10 ans mais cela ne servirait à rien. En gros, Powell peut porter 6 armes en même temps ainsi que 300 munitions pour chacune d’elles sans sourciller. Vous n’aurez qu’à viser et tirer et de temps en temps vous mettre à couvert.

Le gameplay est donc assez simple mais n’est pourtant pas dénué d’intérêt. Bien souvent, vous progresserez seul ou accompagné de quelques alliés mais qui ne feront que vous suivre et tirer quelques cartouches.

Le principal atout de Medal of Honor : Débarquement Allié est son ambiance. Lorsque vous serez sur Omaha Beach au milieu d’explosions et de balles crépitantes, je peux vous assurer que vous serez pris aux tripes.

L’IA ennemie n’est pas en reste. N’attendez pas une réaction exemplaire (le jeu date de 2002) mais elle tient la route. Les ennemis se mettront à couvert pour vous arroser ou essayeront de vous contourner lorsque c’est possible. On regrettera juste leur surdité et cécité assez prononcées.

Note :

Graphismes :

Medal of Honor : Débarquement Allié utilise le moteur graphique de Quake III de id Software. A l’époque, on avait un résultat qui donnait assez bien et qui vous plongeait directement dans l’action. Les modèles de personnages étaient par contre un peu décevants par rapport à la concurrence mais leurs animations étaient crédibles. Les modélisations des armes étaient excellentes. Rien à dire également sur les explosions qui étaient très agréables à l’époque. A noter que le jeu propose un environnement différent à chaque mission se qui est assez intéressant. Cela évite une certaine redondance.

De nos jours, le résultat est toujours présentable mais vous aurez l’impression d’évoluer dans un brouillard omniprésent ce qui est assez énervant à la longue. On a donc des graphismes qui ont vieillis mais qui ne vous feront pas éteindre l’ordinateur dès que vous lancerez le jeu tellement vous trouverez cela laid.

Note :

Bande-son/Scénario :

La série des Medal of Honor a toujours été connue pour sa bande-son magistrale. On a donc ici des thèmes, certes fort héroïques, qui collent parfaitement à l’ambiance dégagée par le jeu. Ils ont été réalisés par Michael Giacchino. Vous avez pu entendre ses thèmes musicaux dans Jurassic park 2 ou dans Là-haut (Up) ainsi que dans d’autres films et jeux-video très connus (Michael Giacchino, lien wiki).

Voici pour votre plus grand bonheur, le thème principal de Medal of Honor : Débarquement Allié :

Petit easter egg : si vous passez devant un piano dans le jeu, arrêtez-vous devant et appuyer sur la touche action et écoutez !

Pour le bruit des armes, rien à dire. Les soldats allemands parlent … allemands et non pas français avec accent digne des plus mauvais films. On a donc une bande-son très soignée.
Note :

Le jeu vous emmènera dans toute l’Europe et vous proposera des missions différentes. Vous devrez donc non pas seulement survivre mais aussi saboter (je pense à un sous-marin), détruire, infiltrer, … Vous ne réaliserez que très rarement le même objectif. Vous pourrez prendre le contrôle d’un Tank pendant le temps d’une mission ou vous placer à l’arrière d’une jeep pour tirer. Vous ne vous ennuierez jamais !

Medal of Honor : Débarquement Allié propose en somme un scénario intéressant et des missions plaisantes à jouer. Mention spéciale au débarquement qui est sans égal !

Note :

Durée de vie :

Voilà le plus gros problème de Medal of Honor : Débarquement Allié : sa durée de vie. Il vous faudra plus ou moins une quinzaine d’heures pour finir la partie solo (j’ai mis 10 heures mais je connaissais le jeu).

Chose assez comique, sa durée de vie a été vivement critiquée lors de la sortie de jeu mais si le jeu sortait maintenant, une telle durée de vie serait normale !

Il existe un mode multijoueur mais qui est anecdotique et de toute façon vide. Il reste la possibilité de joué en LAN.
Note :

Optimisation – Interface – option graphique :

Parler d’optimisation pour un jeu de 10 ans est un peu difficile. Je peux juste dire que le jeu demandait une bonne machine à l’époque et que maintenant, il devrait tourner sur tout ordinateur correct. Le jeu est compatible Windows 7 sans soucis.

Attention : les écrans larges ne sont pas pris en compte nativement (cela n’était pas répandu à l’époque). Vous devrez donc jouer en mode fenêtré (ou avec des bandes noirs) pour profiter du jeu. Il est toujours possible de modifier 2-3 lignes de codes pour pouvoir jouer dans la résolution que vous souhaitez.

Note :

Conclusion :

Si vous avez quelques euros à dépenser et que vous hésitez à recommencer un vieux jeu, ne vous en faites plus, Medal of Honor : Débarquement Allié saura vous conquérir !
Ce FPS reste très agréable à jouer malgré son âge !

Note globale (pour une explication sur les notes : ici) :

Vidéo de gameplay :

Gallerie d’images :

Merci de votre lecture ! Si vous avez des commentaires positifs ou négatifs, n’hésitez pas !

Plateforme PC
Développeur 2015
Editeur Ea games
Date de sortie 14 février 2002
Prix (Amazon) Medal of Honor (Medal of Honor débarquement allié + En formation + L’Offensive)
Configuration recommandée Windows XP/Vista/7, Intel® Pentium® III 700 Mhz, 264 Mo de RAM, carte 3D 32 Mo, 1.2 Go d’espace libre, Directx 8 ou plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.