Medal of Honor Batailles du Pacifique : Le test

Medal of Honor : Batailles du Pacifique est un FPS développé et édité par Electronic Arts. Il est sorti le 18 novembre 2004 sur PC.

Introduction :

Continuons les tests sur la série des Medal of Honor. Après Medal of Honor : Débarquement Allié que j’avais bien apprécié (voir le test), passons à Medal of Honor : Batailles du Pacifique. Exit l’Europe et les nazis, voici le Pacifique et les Japonais. On a donc un environnement tout autre. Vous vous retrouvez à crapahuter dans la jungle en permanence. N’oubliez pas votre bombe anti-moustique …

MOH : Batailles du Pacifique a essayé de changer un peu le gameplay de son prédécesseur. Vous ne serez plus seul mais accompagné d’une équipe composée d’un médecin (qui pourra vous soigner un certain nombre de fois), d’un tireur d’élite et d’un gros dur (votre chef). Vous incarnez Tommy Conlin et vous faites partie des Marines. Vous combattrez sur des îles connues telles que Guadalcanal ou Tarawa.

Test :

Comme annoncé dans ce post : [Test] Mise en place de mes tests, je vais décomposer le test selon quatre catégories principales et une cinquième secondaire.

Gameplay :

Le gameplay de Medal of Honor : Batailles du Pacifique est tout à fait classique (plus en relation avec les FPS de maintenant). Vous ne serez pas aussi surpris qu’avec MOH : Débarquement Allié. A l’époque déjà, de nombreux points avaient été réglés : la visée, la possibilité de se coucher, se pencher, légères destructions de décors, … C’est là qu’est tout le problème. Certes, vous ne serez pas dépaysé mais vous aurez tout de même l’impression de jouer à un vieux jeu, un très vieux jeu. Assez étonnamment, c’est pire qu’avec MOH : Débarquement Allié. Le gameplay est lourd, et n’a pas encore atteint sa maturité, on voit bien que c’est le début d’un tel gameplay, ce n’est pas encore assez intuitif.

Autre point négatif : l’IA. Autant celle de vos alliés est correcte autant celle des Japonais est exécrable. Vous aurez droit à des ennemis qui vous foncent dessus avec leur baïonnette pour un rien ou des ennemis qui se cachent derrière un arbre trois fois plus petit qu’eux. Ne parlons pas de leur visée, il vous rate à 20 mètres mais arrive à vous touchez à 400 mètres sans soucis …

Vous pensez donc que la difficulté est moindre ? Pas du tout. Les développeurs conscients de l’IA médiocre, on eu la « bonne » idée d’augmenter la résistance des Japs. On a donc des ennemis qui résistent à un demi-chargeur dans le ventre. Assez frustrant !
Par contre, il existe 4 modes de difficultés dont un mode réaliste où vous n’aurez pas de HUD.

Je pourrai aussi parler des missions couloirs mais c’est peine perdue lorsque l’on voit certains FPS qui sortent encore maintenant.

On a donc un gameplay tout juste moyen car plombé par des imperfections qui deviennent vite gênantes. N’allez tout de même pas croire que le jeu est médiocre, loin de là mais les éléments que j’ai décrits cassent assez fortement l’ambiance.

Note :

Graphismes :

Les graphismes sont le véritable point fort de Medal of Honor : Batailles du Pacifique. Même pour un jeu de 2004, il reste encore agréable à regarder. Mention spéciale aux visages de vos coéquipiers qui sont bien rendus. On est véritablement plongé dans l’ambiance en regardant le jeu. Les explosions donnent un très bel effet ainsi que la manière dont vous êtes sonné après.

On pourra par contre reprocher la faiblesse du moteur physique qui ne permet pas aux balles de traverser les murs ce qui est assez énervant vu l’épaisseur des cabanes japonaises.

On peut aussi signaler que la mission en avion (oui, vous piloterez un avion !) est très soignée et propose un univers cohérent avec le reste du jeu.

Note :

Bande-Son/Scénario :

Comme dans tout Medal of Honor, la bande-son est agréable à écouter. Vous aurez des thèmes de qualité (composé par Christopher Lennertz, lien wiki). Les bruits des armes sont tout à fait crédibles même si cela donne un aspect « jouet ». Les doublages français sont par contre sympas mais malheureusement la synchronisation labiale est à la ramasse dans les cinématiques.
Le gros point négatif de cette bande-son est la répétition des phrases de vos coéquipiers. Je peux vous assurer que si vous jouez longtemps, après une petite heure cela vous rendra fou, au point de vouloir couper le son. C’est surtout énervant lorsque l’on meurt plusieurs fois au même endroit.

A noter, que j’ai entendu le cri Wilhem (j’en ai parlé dans la partie bande-son du test d’Hydrophobia). Je ferrai peut-être un article sur ce fameux cri.
Note :

Le scénario du jeu vous propulsera sur quelques îles connues et dans des batailles ayant faites l’histoire : Tarawa, Pearl Harbor, Guadalcanal, … Ce qui est dommage, c’est les temps morts entre les moments d’actions. Vous aurez donc des moments fabuleux mais on devra les attendre trop longtemps. Sinon, la narration de l’histoire par votre personnage et le fait que vous ayez des coéquipiers donnent une certaine immersion dans le scénario, ce qui n’est pas négligeable. Cela donne un certain fil conducteur à la campagne solo.

On atteint par contre pas une diversité aussi grande que celle d’un Medal of Honor Débarquement Allié.
Note :

Durée de vie :

La campagne solo est bouclée en 10 petites heures ce qui est assez court. Il existe un mode multijoueur mais je ne l’ai pas testé. Je doute qu’il reste beaucoup de monde sur le jeu. On appréciera par contre les objectifs cachés qui permettent d’obtenir des objets assez sympathiques : une gourde japonaise, un altimètre de Zéro, … Donc, si vous êtes fan des collections et des succès, cela permettra une certaine rejouabilité. Il faut savoir que comme son nom l’indique, les objectifs sont cachés mais que si vous rejouez la mission, ils vous seront dévoilés.

Au total, on a donc une durée de vie moyenne.
Note :

Optimisation :

Comme dans le test de Medal of Honor Débarquement allié, parler d’optimisation est difficile. Je peux juste vous dire qu’avec ma configuration j’atteint une moyenne de 58 images par seconde mais chose étonnante, lorsque j’ai filmé, le jeu proposait de micro-freeze.
Note :

Conclusion :

Même si le gameplay n’est pas parfait, Medal of Honor Batailles du Pacifique reste un bon jeu. Si vous avez le choix, je vous conseillerais tout de même Débarquement Allié mais c’est à vous de voir. Il faut aussi noter que peu de jeux ont abordé cette partie de la Seconde Guerre Mondiale.

Note globale :

  • Vidéo de gameplay :

  • Galerie d’images :
Plateforme PC
Développeur Ea games
Editeur Ea games
Date de sortie 18 novembre 2004
Prix (Amazon) Medal of Honor Batailles du Pacifique
Configuration recommandée Windows XP/Vista/7, Intel® Pentium® IV 1,5 Ghz, 512 Mo de RAM, carte 3D 128 Mo, 4 Go d’espace libre, Directx 8 ou plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.